Connexion
MENU

Pour le bien du jeu

Les changements proposés pour moderniser les règles du golf auraient peut-être évité à Lexi Thompson la pénalité de quatre coups qui lui a coûté un titre majeur.


Les règles du golf ont maintes fois fait la manchette ces derniers mois. La plupart des commentaires à ce sujet ont été positifs, surtout depuis le dévoilement par les organismes directeurs du golf, le 1er mars dernier, d’une refonte majeure des règles devant entrer en vigueur le 1er janvier 2019. Mais les amateurs de golf ont aussi remis en question certaines décisions prises en tournois professionnels.

L’incident le plus récent remonte à la ronde finale du championnat ANA Inspiration du Circuit de la LPGA. Alors que Lexi Thompson se dirigeait vers le départ du 13e trou, forte d’une avance de deux coups, les officiels l’ont avertie qu’on devait lui imposer une pénalité de quatre coups pour avoir replacé sa balle incorrectement durant la troisième ronde.

Sous le choc, avec seulement six trous à jouer, l’Américaine a fait preuve d’un esprit sportif et d’un calme hors du commun pour s’adapter à la situation et terminer au sommet, à égalité, avant de perdre en prolongation.

L’incident a suscité de vives réactions de golfeuses, d’entraîneurs et de médias. Certains n’ont pas hésité à dénoncer une décision qu’ils jugeaient injuste parce qu’elle aurait privé Thompson d’un deuxième titre majeur en carrière.

Quoi qu’on en pense, la LPGA a respecté les règles et agi correctement en imposant cette pénalité, malgré les conséquences regrettables.

Les officiels ont été informés d’une infraction possible dans un courriel reçu d’un téléspectateur dimanche, après le neuf d’aller de Thompson. Le comité responsable du tournoi était obligé de regarder la vidéo pour voir si Lexi avait effectivement replacé sa balle au mauvais endroit.

Selon la règle 16-1b, un joueur peut lever sa balle sur le vert après en avoir marqué l’emplacement, mais la balle doit être replacée au même endroit. Après avoir minutieusement étudié la séquence de Thompson sur le vert du 17e trou de la troisième ronde, le comité a conclu que la balle avait incontestablement été replacée à un endroit légèrement différent.

Le seul côté positif pour Thompson est que son action n’entraîne plus une pénalité de disqualification, une exception ayant été ajoutée à la règle 6-6d en 2016 pour couvrir une telle situation. Cette exception prévoit que

« si un compétiteur remet pour un trou quelconque un score plus bas que la réalité lorsque cela est dû au défaut d’inclure un ou des coups de pénalité que le compétiteur, avant de remettre sa carte de scores, ne savait pas avoir encourus, il n’est pas disqualifié. »

Dans les circonstances, Thompson a donc encouru une pénalité de deux coups selon la règle 16-1b pour avoir replacé incorrectement sa balle et une pénalité additionnelle de deux coups pour avoir remis un mauvais score pour le 17e trou.

Les appels des téléspectateurs, et en particulier les séquences vidéo, ont fait l’objet de nombreuses discussions dans l’étude entreprise par les organismes directeurs pour moderniser les règles et adopter un nouveau code en 2019.

Mais plutôt que d’attendre la fin du cycle de révision, ceux-ci ont décrété que prendrait immédiatement effet une décision disculpant les joueurs lorsqu’une vidéo révèle des faits qui n’auraient pu être raisonnablement vus à l’œil nu et quand les joueurs ont fait preuve de jugement pour déterminer un endroit, un point, une ligne, une zone ou une distance.

Ces normes reconnaissent qu’un joueur ne peut être tenu à la même précision qu’offrent parfois les technologies vidéo. Le comité aura toujours la responsabilité de déterminer si d’éventuelles infractions auraient pu raisonnablement être vues lorsque de telle situations se présentent.

Le nouveau code proposé réduit de 34 à 24 le nombre de règles. Il est écrit dans un style plus convivial en utilisant des phrases plus courtes, des expressions communes, des listes à puces et des en-têtes explicatifs. Cette initiative conjointe a pour but de faciliter la compréhension et l’application des règles, en insistant notamment sur la constance, la simplicité et l’équité des Règles du golf.

Voici un aperçu de changements proposés :

Laisser tomber une balle
Le joueur peut laisser tomber la balle à n’importe quelle distance du sol, en autant qu’elle puisse tomber librement sans toucher à rien dans sa chute.

Temps alloué pour la recherche
Le nouveau temps maximum permis pour chercher une balle est de trois minutes au lieu des cinq minutes allouées actuellement.

Réparation des marques de crampons
Sur le vert, le joueur peut réparer les marques de crampons et tout autre dommage semblable fait par les souliers, l’équipement, le drapeau, etc.

Laisser le drapeau dans le trou
Le joueur peut choisir de laisser le drapeau dans le trou, sans pénalité, pour un coup roulé.

Procédure assouplie dans les zones à pénalité
Le joueur peut toucher le sol avec son bâton et déplacer des détritus dans une zone à pénalité (nouveau concept élargi d’obstacle d’eau).


May_2017_cover-FR

Cet article a été publié dans l’édition Familles au jeu du magazine Golf Canada. Pour lire l’article dans le format original, cliquez sur l’image.